Compte-rendu du café sur Ecrilu

Quelles différences avec Gattegno ?

ndlr : ce passage est intéressant par rapport à la question de l’intervention de l’adulte avant ou après un pointage sur l’écritoire. Il pose la question pédagogique transversale de la gestion de l’erreur, des hésitations et des feedbacks en se demandant quand et comment intervenir ? en aval ou en amont ? Céline Sauvageot donne un exemple avec le mot “pyjama”. Elle prévient à l’avance que le son /i/ de ce mot ne s’écrit pas avec la première graphie de la colonne, mais avec un ‘y’.

Contacté par mail, Jacques Delacour ajoute qu’avec Ecrilu, l’adulte fournit toujours la bonne orthographe. On ne fait pas chercher, on préfère recommencer le codage plusieurs fois. Il ne faut pas laisser l’élève chercher la graphie, il faut la lui indiquer, même plusieurs fois si on croit qu’il l’a oubliée. Si nécessaire, on repointe le mot sans jamais ni écrire ni lire à la place de l’élève.

Le codage est ce lien mental qui associe un son et un signe pour écrire un mot pour la première fois. Pour ce faire l’enfant a recours aux structures d’apprentissage de l’oral déjà installées. Le premier codage inscrit en mémoire à long terme l’orthographe du mot, d’où l’importance de ne pas laisser d’erreurs s’installer.

Ce passage explicite pourquoi J. Delacour a enlevé les couleurs. Céline évoque le biais que pourrait avoir une lecture colorées quand on passe à la lecture en noir et blanc.

ndlr : Comme dans toute approche, il faut être lucide quant aux moyens de compensation qu’on offre aux apprenants. Cela peut être une stratégie de compensation utilisées par des enseignants et des orthophonistes avec des outils comme Lirecouleur ou encore Coloriƨation ou bien d’autres professionnels qui travaillent avec des personnes qui lisent avec difficulté. Mais lorsqu’il s’agit de l’apprentissage initial, il faut viser la situation réelle de lecture et ne pas abuser des aides. C’est ce dosage qu’il s’agit de trouver.

Malgré son titre, l’approche de Gattegno n’a jamais visé à faire lire en couleurs. L’outil central est bien le répertoire phono-orthographique appelé Fidel chez Gattegno et Ecritoire chez Delacour. 

Dans la précédente vidéo, Céline évoque un des matériels de la Lecture en couleurs : les panneaux de mots en couleurs. Il s’agit d’une partie du matériel qui permet de donner du travail différencié et en autonomie. 

Voici ce que donne l’écriture bicolore de Delacour avec les mots vus précédemment : Chez Delacour, l’aide transitoire de ce procédé sert à matérialiser les frontières entre les transcriptions des sons composant un mot.

Chez Gattegno, les couleurs donnent, en plus, le son de chaque graphie. Ici, quelqu’un qui n’aurait pas assisté au codage phono-orthographique pourrait quand même faire des recoupements par analogies visuelles pour réussir à lire les mots.

Céline redonne un exemple de pointage des mots “pyjama” et “piscine”.

Jacques reformule pourquoi il a enlevé les couleurs présentes chez Gattegno et pourquoi le recours à la spatialité suffit pour attribuer le bon son à chaque colonne. Il prend un exemple qui illustre l’engagement du corps de l’apprenant dans ces approches multisensorielles que nous apparentons à la cognition incarnée.

ndlr : pendant la visio-conférence, Marc Boudot a déclenché le partage d’écran sur lequel on a vu des images de l’opération “enthousiasme orthographique” dont nous avons déjà parlé sur notre blog. Ces images n’illustraient pas le contenu de la conversation. Nous les avons remplacées, ici, par des images plus à propos : celle d’un écritoire de Delacour côté à côté avec un Fidel de Gattegno, puis d’autres images, non présentées lors du café, permettant de comparer l’organisation des sons voyelles et des sons consonnes.



Citer ce billet
DO Alexandre (2023, 30 août). Compte-rendu du café sur Ecrilu. Apprentissage des langues et multimodalité (ALeM). Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aydp

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search